Le dieu grec Apollon

Le dieu grec Apollon était le dieu de la lumière, du soleil, de la musique, de la poésie et des arts, de la guérison, mais aussi de la peste.

Il était le fils de Zeus et de Léto et le frère jumeau de Artemis. Il est représenté comme un jeune et beau homme, quelquefois dans un char que son père lui a donné.

Lorsque Héra a découvert que son mari avait eu une autre affaire, elle a envoyé un serpent monstrueux, le Python, à suivre Léto jour et nuit, de sorte qu'elle ne pouvait accoucher (elle attendait des jumeaux).

Héra a décrèté que aucune terre sous le soleil ne doit pas accueillir la pauvre Léto. Seulement l'île errante de Délos l'accueillit, quand Léto a jure que son fils y bâtira son temple. Après la naissance des jumeaux, l'île a été ancrée au fond de la mer par quatre colonnes.

La mère était trop fatigué pour avoir le deuxième bébé, mais la précoce Artemis l'a aidée, comme une sage-femme, a dèlivrer Apollon. Le père a donné aux enfants des arcs et des flèches.

Le dieu grec Apollon était un bébé précoce aussi. Quand il avait seulement quatre jours, il a suivi et a tué le Python, comme une vengeance pour avoir harcelé sa mère.

Il a continué à être un dieu vengeur. Un jour, Niobé, la reine de Thèbes, se mocqua de Léto, qui avait seulement deux enfants, tandis que la reine avait sept filles et sept garçons. Léto, très offensée, dit tout à ses enfants. La vengeance a été horrible: le dieu grec Apollon tua avec ses flèches le sept fils de Niobé, tandis que la déesse Artemis en tua les sept filles. (Je comprends que Niobé s'este comportée comme un enfant, mais les deux dieux auraient du se situer au-dessus de tous ces petites choses humaines).

Zeus avait tué Asclépios, le fils d'Apollon, pour avoir resuscité Hippolyte. Alors le dieu tua les Cyclopes, qui avait fabriqué les flèches de Zeus. Il a été puni à devenir le serviteur du roi Admète pendant un an. Le roi l'a bien traité, et alors Apollon lui dit que, au moment de sa mort, il pourrait continuer à vivre s'il trouvait quelqu'un à mourir à sa place.

Il est appellé aussi "le musagète", celui qui conduit les Muses. Dans les tableaux ci-dessous, il est représenté avec les neuf muses.